Cépages résistants : la longue gestation

IMG_20170912_142237
Jean-Bernard de Larquier et Catherine Le Page, président et directrice du BNIC

Lorsqu’un Américain commande un cocktail au cognac en soirée à New York, ou qu’un Chinois agrémente son repas d’une très vieille eau-de-vie charentaise à Pékin, ces deux consommateurs imaginent-ils les enjeux auxquels doit faire face la filière cognac, à des milliers de kilomètres d’eux ? Sans doute pas. Pourtant, ces enjeux sont de taille. Notamment ceux qui concernent les maladies de la vigne, qui impactent chaque année de manière non négligeable la production d’un spiritueux dont la demande ne se dément pas à travers le monde. Continuer de lire « Cépages résistants : la longue gestation »

Hennessy et l’INRA Bordeaux contre les maladies du bois

img_0258
Au premier plan, de gauche à droite : Lionel Choplin, représentant de l’Agence nationale de la recherche, Florent Morillon, directeur « amont » de la maison Hennessy, et Patrice Rey, directeur adjoint de l’UMR SAVE, lors du lancement du projet GTDfree le 2 décembre.

Dans « L’Apoplexie », publié en 1921 et qui fait aujourd’hui encore référence, René Lafon, ingénieur agricole, évoquait déjà les pistes de traitements, aussi bien préventifs que curatifs, de ce qui reste, près d’un siècle plus tard, un fléau pour le vignoble français. Ce que l’on nommait alors « apoplexie de la vigne » est désormais appelé « esca ». L’esca est la plus redoutable maladie du bois de la vigne. Elle se caractérise par le développement de nécroses dans le cep qui le dégradent et le rendent progressivement improductif. Depuis l’interdiction en 2001 du seul produit phytosanitaire efficace, à savoir l’arsénite de sodium, les vignerons ne disposent plus d’aucune solution face à cette maladie au processus long et complexe. Continuer de lire « Hennessy et l’INRA Bordeaux contre les maladies du bois »