Révolution paysanne

champbis
.

Un viticulteur du Jura qui confie qu’il ne savait pas reconnaître de la consoude (base d’un purin pour la vigne) dans la nature, un éleveur laitier à qui l’on déconseillait tellement de faire pousser de l’herbe qu’il a longtemps perdu de vue que la vache est un herbivore, un céréalier « déconnecté » de sa terre, qui explique qu’il ne supportait pas, avant d’avoir l’audace de se remettre en question et de repenser son métier, de toucher des vers de terre, pourtant « pilier du système de production agricole », de nouveaux agriculteurs, parfois venus des villes, qui veulent produire tout en préservant leur environnement.  Continuer de lire « Révolution paysanne »

Des mets au diapason

 

37 bis
lignesdevigne.com

Quel type de cognac pour accompagner du roquefort ? De l’ananas ? À quelques jours des fêtes de fin d’année, l’interprofession a présenté une application pour téléphone mobile qui met en avant les meilleurs accords mets-cognac. Car on ne le sait pas assez : le spiritueux charentais peut également agrémenter un repas. Cognac Pairing, conçu avec l’aide de 45 experts de la dégustation du monde entier, permet de trouver l’association idéale en fonction du type d’aliment, ou du type d’eau-de-vie. Continuer de lire « Des mets au diapason »

Quand le cerveau déguste

_DSC1721
Philippe Faure-Brac, sommelier, et Gabriel Lepousez, neurobiologiste

Vous n’en avez sans doute pas conscience, mais quand vous approchez un verre d’alcool de votre nez, votre cerveau le perçoit instinctivement comme un danger potentiel. En cause, vos récepteurs olfactifs qui lui indiquent que le liquide que vous vous apprêtez à boire est « chaud » et « piquant ». En portant une gorgée de cet alcool en bouche, vous allez donc braver ce fugace avertissement. Ce n’est pas de l’inconscience, mais plutôt le résultat d’une certaine forme de raffinement qui s’est forgée au fil du temps chez l’être humain. Continuer de lire « Quand le cerveau déguste »

Susciter des vocations dans le vignoble

viticampus
Yves Jean, président de l’Université de Poitiers, Corinne Reulet, proviseur des lycées agricoles de Saintonge, Eric Depaye, DRH de la maison Hennessy, Philippe Taillecours, directeur du campus agricole de la Charente, et Pascal Davy, de l’IREO de Cherves-Richemont

Il y a quatre ans, une convention était signée entre la maison Hennessy et les filières publiques et privées de l’enseignement viticole de la région, pour « promouvoir les formations aux métiers de la viticulture ». Baptisée « Viticampus », cette opération a été reconduite la semaine dernière. Continuer de lire « Susciter des vocations dans le vignoble »

Une « vision commune pour un bien commun »

champ
Près de Vindelle

Initiés par Emmanuel Macron en juin dernier, les États généraux de l’alimentation visent à permettre aux agriculteurs de vivre dignement de leur travail d’un côté, et à promouvoir une alimentation saine, sûre et durable de l’autre. Jeudi dernier, à Jarnac, la Charente prenait part à la réflexion nationale. Continuer de lire « Une « vision commune pour un bien commun » »

Des pare-brise trop propres

DSC06431
.

Il y a quelques semaines se tenait à La Bourboule le troisième Climate Bootcamp, une formation « intensive et ludique » sur la préservation de l’environnement à destination des journalistes, initiée par Fanny Agostini, la nouvelle présentatrice de Thalassa. Sur place, l’un de ces journalistes avouait apprendre beaucoup de choses « anxiogènes ». Continuer de lire « Des pare-brise trop propres »

La vigne sur écoute

IMG_20171012_115206xxx
Fabian Le Bourdiec, patron de Vegetal Signals

L’information commence à dépasser les frontières du milieu scientifique, et l’immense succès du livre « Le vie secrète des arbres », de Peter Wohlleben, témoigne de l’intérêt du grand public pour le sujet : les plantes communiquent entre elles sous diverses formes, émettent des signaux en cas d’agression, et on est aujourd’hui en mesure de capter ces signaux.  Continuer de lire « La vigne sur écoute »