Révolution paysanne

champbis
.

Un viticulteur du Jura qui confie qu’il ne savait pas reconnaître de la consoude (base d’un purin pour la vigne) dans la nature, un éleveur laitier à qui l’on déconseillait tellement de faire pousser de l’herbe qu’il a longtemps perdu de vue que la vache est un herbivore, un céréalier « déconnecté » de sa terre, qui explique qu’il ne supportait pas, avant d’avoir l’audace de se remettre en question et de repenser son métier, de toucher des vers de terre, pourtant « pilier du système de production agricole », de nouveaux agriculteurs, parfois venus des villes, qui veulent produire tout en préservant leur environnement. 

Hier soir, France 5 diffusait un documentaire sur la néo-paysannerie, et ceux qui décident de réinventer l’agriculture d’aujourd’hui. « Le Champ des possibles », de Marie-France Barrier [disponible en replay durant 6 jours] est un documentaire plein d’optimisme sur un monde paysan que l’on dit à bout de souffle. Celui-ci est en fait en train de faire sa révolution, et il y a toutes les raisons d’espérer. Terminons l’année 2017 sur cette perspective.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s