Et dans le vignoble de cognac ?

 

IMG_0428
Dans les environs de Rouillac (16), en juin 2016

Deux articles à thématique environnementale à ne pas manquer cette semaine : le premier, intitulé « Les agriculteurs premières victimes des pesticides » est signé par Martine Valo, journaliste « planète » au Monde.

Elle y évoque le rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) intitulé « Expositions professionnelles aux pesticides en agriculture« . Ce rapport en sept volumes, dont la publication a été une nouvelle fois ajournée, « explore les pratiques des agriculteurs, la façon dont ils se protègent ou pas des effets des pesticides, les conseils de prévention et les informations sur la toxicité qui leur sont dispensés ». L’article revient notamment sur l’opacité qui entoure l’homologation des produits phytosanitaires, qui « correspond à des scénarios idéaux avec des opérateurs portant gants, masques, combinaison de protection, bottes, neufs ou au moins systématiquement lavés et régulièrement changés, et respectant scrupuleusement les recommandations d’usage ». Ce qui, malheureusement, souligne l’article, ne correspond pas « aux pratiques habituelles des agriculteurs ». On y apprend aussi que « les conditions de travail rendues encore plus difficiles par le port d’un tel équipement augmentent les fréquences cardiaque et respiratoire et peuvent du coup « accélérer le passage des pesticides dans l’organisme » ». Face à des informations si contradictoires, quelles pratiques les viticulteurs peuvent-ils adopter sereinement ?

Dans le deuxième article, « Pesticides : dans le sud-ouest, « il y a clairement un avant et un après Cash Investigation » », la journaliste et blogueuse Anne-Sophie Novel revient sur les conséquences de la diffusion, début février, du magazine de France 2. « Les citoyens se mobilisent plus que jamais et les institutions semblent témoigner de manière plus claire de leur volonté d’agir », peut-on lire dans ce billet. Où l’on apprend également qu’une table ronde dans le Libournais a permis de rassembler récemment « les syndicats de vignerons, les viticulteurs en bio, l’association Génération Futures, les parents d’élèves, etc. », pour « créer un dialogue, et ne surtout pas jeter l’opprobre sur qui que ce soit ! » Dans le billet d’Anne-Sophie Novel, Bernard Farges, président du Conseil interprofessionnel des vins de Bordeaux, estime que la diffusion de Cash Investigation « n’a rien changé pour la filière ! Les craintes exprimées par le public sont partagées par la profession, et les viticulteurs privilégient l’action à la revendication ». C’est à peu de chose près ce que l’on entend dans le vignoble de cognac, où les viticulteurs disent avoir conscience des risques liés aux pesticides et agir en conséquence, mais être, tout simplement, de piètres communicants.

2 réflexions sur “Et dans le vignoble de cognac ?

  1. « C’est à peu de chose près ce que l’on entend dans le vignoble de cognac, où les viticulteurs disent avoir conscience des risques liés aux pesticides et agir en conséquence, mais être, tout simplement, de piètres communicants »

    La question est peut-être alors de savoir s’ils sont dans l’action, comme les bordelais de Bernard Farges, non ? A moins qu’ils ne soient dans le déni… Lire http://www.coordinationrurale.fr/les-bricolages-de-la-pensee-unique/ , par exemple 🙂

    J'aime

    1. Je crois qu’il est difficile de comparer vignoble bordelais et vignoble cognaçais. Le rendement de la vigne de cognac est très élevé, avec pour conséquence beaucoup de maladies à traiter. Ce qui n’empêche pas bien sûr de prendre cette problématique des pesticides à bras de corps.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s