Vous avez dit Charbonnay ?

DSC_5759 Eric  DUGARDIN gout-et-vin.com (1)
Le vignoble du terril 2 bis d’Haillicourt (62), durant les vendanges 2015. Photo prise par Eric Dugardin, sommelier-conseil à La Chapelle d’Armentières, dans le département du Nord.

C’était au départ un rêve un peu fou, mais plus personne aujourd’hui n’aurait l’idée d’en rire. Les vignes du terril d’Haillicourt ont livré leur troisième vendange à l’automne dernier. Le 20 février, les adhérents de l’association 2 bis et Tertous auront le privilège de déguster le millésime 2014 du CharBonnay.

Rappelons rapidement l’histoire : au printemps 2011, 2 000 pieds de vigne sont plantés sur un terril d’Haillicourt, une commune proche de Bruay-la-Buissière, dans le Pas-de-Calais. A l’origine de cette idée, Olivier Pucek et Henri Jammet. Olivier Pucek, natif de Bruay, vit en Charente depuis 25 ans. Il y produit un vin rouge, en gamay et pinot noir, le Maverlan, sur les coteaux de Saint-Sornin, à l’est d’Angoulême. Il a été initié au métier de vigneron par Henri Jammet, installé lui aussi à Saint-Sornin, depuis la fin des années 90, et connu pour ses fameux vins blancs Guimbelot, en monocépage chardonnay et chenin.

En discutant un jour des terroirs d’exception de la vigne qui n’avaient encore jamais été explorés, ils lancent l’idée de planter du chardonnay sur un terril, ces collines composées de résidus de l’exploitation minière. Sur le papier, ça peut coller : le sol d’un terril est en effet pauvre, perméable et sa forte pente offre, côté sud, un ensoleillement suffisant. Henri Jammet et Olivier Pucek ont en plus une exigence de taille pour ce vin du nord : « pas question de faire un vin de pacotille », ils veulent produire un blanc de qualité. Le projet rencontre rapidement l’adhésion des habitants de la région, et le vignoble est planté. Une association, 2 bis et Tertous voit le jour.

A l’automne 2013 a lieu la première vendange, avec des grappes bien dorées, et le Charbonnay (en référence aux mines de charbon) se révèle être « un très joli vin », équilibré. Il se dit que le millésime 2014 est encore meilleur que le premier. Réponse le 20 février.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s