Expression Bio : cognacs et vin charentais primés

IMG_20170511_125238
Depuis la terrasse de l’Institut Vatel à Bordeaux, le 11 mai 2017

Une soixantaine d’experts du monde du vin, 181 échantillons dégustés à l’aveugle : le concours Expression des Vignerons Bio de Nouvelle-Aquitaine, qui récompense tous les ans depuis 1997 les meilleurs vins bio de la région, s’est tenu le 11 mai à l’Institut Vatel, à Bordeaux. Nouveauté cette année, le concours accueillait dans la compétition cognacs et vins charentais IGP, la Nouvelle Aquitaine réunissant désormais l’Aquitaine, le Limousin et le Poitou-Charentes. Continuer de lire « Expression Bio : cognacs et vin charentais primés »

Les araignées, ces bestioles si utiles

IMG_0369
Alexis Saintilan est arachnologiste

Alexis Saintilan reçoit chez lui, dans un village du sud des Deux-Sèvres. Il y a installé son bureau, dont l’équipement principal se résume, dit-il, en une imposante loupe binoculaire. Entomologiste généraliste, l’homme de trente ans s’est rapidement spécialisé dans l’étude des petites bêtes à qui l’on réserve le plus souvent des coups de talon rageurs : les araignées. À grand tort, estime l’arachnologiste, pour qui ces invertébrés devraient être regardés d’un œil bienveillant. Continuer de lire « Les araignées, ces bestioles si utiles »

Des tweets, un dernier tome et Barbezieux en 84

sans-titre
.

L’élection de Donald Trump peut-elle avoir des répercussions sur les ventes de cognac aux Etats-Unis ?, s’est-on demandé dès la désignation du nouveau président américain. Ce négociant confie, que comme beaucoup de ses confrères, « il n’en sait rien », ajoutant avec humour qu’ « on est tous suspendus à un éventuel tweet » dont Trump a le secret. Continuer de lire « Des tweets, un dernier tome et Barbezieux en 84 »

Une élégance sévère, le mantra d’un rappeur et de l’artisanal

L’ancien hôtel particulier Otard de la Grange, construit en 1840, abrite aujourd’hui l’hôtel de ville de Cognac, au coeur du Jardin public.

Vous faites visiter la ville de Cognac à des amis et vous ne savez pas comment qualifier ses hôtels particuliers, construits au 19e siècle par des négociants, en plein âge d’or du cognac ? Vincent Bretagnolle, animateur ville d’art et d’histoire de Cognac a quelques éléments de réponse. Continuer de lire « Une élégance sévère, le mantra d’un rappeur et de l’artisanal »

Deux mille dix sept

dsc07129nico
Quelques gorgées de cognac pour une séance de dégustation

Cela fait finalement peu de temps que j’écris quasi exclusivement des articles sur le cognac, et je connais somme toute assez mal cette filière. C’est pourtant pour moi le meilleur des moteurs : cette perspective, avant d’aborder un sujet, de tout ce que je vais avoir l’opportunité d’apprendre. Continuer de lire « Deux mille dix sept »

Hennessy et l’INRA Bordeaux contre les maladies du bois

img_0258
Au premier plan, de gauche à droite : Lionel Choplin, représentant de l’Agence nationale de la recherche, Florent Morillon, directeur « amont » de la maison Hennessy, et Patrice Rey, directeur adjoint de l’UMR SAVE, lors du lancement du projet GTDfree le 2 décembre.

Dans « L’Apoplexie », publié en 1921 et qui fait aujourd’hui encore référence, René Lafon, ingénieur agricole, évoquait déjà les pistes de traitements, aussi bien préventifs que curatifs, de ce qui reste, près d’un siècle plus tard, un fléau pour le vignoble français. Ce que l’on nommait alors « apoplexie de la vigne » est désormais appelé « esca ». L’esca est la plus redoutable maladie du bois de la vigne. Elle se caractérise par le développement de nécroses dans le cep qui le dégradent et le rendent progressivement improductif. Depuis l’interdiction en 2001 du seul produit phytosanitaire efficace, à savoir l’arsénite de sodium, les vignerons ne disposent plus d’aucune solution face à cette maladie au processus long et complexe. Continuer de lire « Hennessy et l’INRA Bordeaux contre les maladies du bois »

Bois-le comme un Petrus

img_0173
Jean-Claude Berrouet, oenologue, lors de la dégustation d’un Petrus 2015.

Il y a quelques jours, dans la salle de réception du domaine de Petrus, à Pomerol. Sur une grande table en marbre, Jean-Claude Berrouet remplit douze verres à pied d’un des vins les plus réputés au monde. Un groupe d’amis vient de bénéficier d’une visite guidée par l’homme qui en a été l’œnologue durant 44 ans, avant de céder sa place à son fils Olivier en 2008. J’ai la chance d’avoir été invitée à prendre part à la visite. Continuer de lire « Bois-le comme un Petrus »

« Nous ne sommes pas cachés, simplement discrets »

img_0102
Miko Abouaf et Ian Spink, d’Audemus Spirit présentent leur travail lors de la journée « Cognac au féminin » organisée par le syndicat viticole UGVC le 4 novembre 2016.

C’est une maison au cœur de Cognac, à deux pas des halles. La cour, cernée de hauts murs, abrite un poulailler qui donne une allure champêtre à la bâtisse aux grandes fenêtres. Ici bat le cœur d’Audemus Spirit. Plus précisément, dans une salle du rez-de-chaussée aux faux airs de laboratoire. Grâce à un petit alambic en verre, Miko Abouaf et Ian Spink conçoivent, depuis 2013, des spiritueux en séries limitées. Continuer de lire « « Nous ne sommes pas cachés, simplement discrets » »

Barman, une question d’équilibre

img_0057
Marc Bourinet, manager du Bar à son, à Saint-Yrieix (16)

Le métier de barman est finalement assez méconnu. On l’associe trop souvent aux excès du monde de la nuit ou au spectaculaire flair bartending (jonglerie de bar) mis en scène dans le film « Cocktail », avec Tom Cruise. Il suffit pourtant de prendre le temps d’écouter un barman s’enquérir de vos goûts, de vos attentes pour la soirée que vous vous apprêtez à passer, pour comprendre que ces hommes et ces femmes qui mixent les alcools derrière un comptoir exercent un métier tout aussi créatif que les chefs cuisiniers. Continuer de lire « Barman, une question d’équilibre »